Angebote zu "L´histoire" (8 Treffer)

Kategorien

Shops [Filter löschen]

Les petits États et la construction européenne
88,90 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Dans l’Europe des Six, dite «la petite Europe», il n’était pas rare de voir présenter les trois petits pays constituant le Benelux comme formant un bloc susceptible de contrebalancer l’influence des trois grands. En d’autres occasions, la coopération entre les États du Benelux – créé avant le Conseil de l’Europe et la CECA – est considérée comme «le laboratoire de l’Europe», selon l’expression de Jean-Charles Snoy. L’histoire et l’actualité de la construction européenne démontrent en effet que les petits pays y ont joué et y jouent encore un rôle important, alors que l’Union compte désormais quinze membres et davantage encore dans un avenir proche. Mais trois petits font-ils un grand? Quel est le poids de ces pays et quelles sont leurs éventuelles limites? Pourquoi des petits pays, en Europe, demeurent-ils en dehors de l’Union, à l’instar de la Suisse? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles la Chaire Glaverbel d’études européennes 2001-2002, clôturée par un important colloque international, a tenté de répondre.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 02.06.2020
Zum Angebot
Faire l'Europe sans défaire la France
108,00 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Cet ouvrage propose la première synthèse historique sur les politiques françaises de construction européenne. Celle-ci s’appuie tant sur des textes et déclarations d’acteurs de la construction européenne – 100 textes sont reproduits –, que sur la production scientifique des historiens de l’unité européenne. Certains gouvernements et présidents des IVe et Ve Républiques ont su marier, avec bonheur, relance de l’unité et influence de la France en Europe. Si dans les années d’après-guerre, la politique française de construction européenne a été fondée sur la recherche de sécurité pour la France et la marque du rang, mais également un peu sur l’idéal, au temps de Guy Mollet, le général de Gaulle a raté l’occasion d’unir l’Europe occidentale. Deux présidents de la République, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, ont pourtant ouvert des routes nouvelles pour sortir l’Europe de l’enlisement, après le premier élargissement, en s’appuyant sur la coopération franco-allemande. Le premier a inventé le Conseil européen et le second, en collaboration avec Jacques Delors, a mené à bien l’Acte unique puis le Traité de Maastricht. Certes, la référence fédéraliste de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 n’a plus jamais été affichée, mais les dirigeants français ont accepté de nouveaux partages de souveraineté, une fois délimités les domaines de la subsidiarité. Si pour tous, il ne peut exister encore d’État européen centralisé ou fédéral, le développement de la co-souveraineté entre pays de l’Union est souhaité, pourvu que la France y trouve l’occasion de faire partager une philosophie politique fondée sur son histoire et de faire de l’Union un acteur des relations internationales. Faire l’Europe sans défaire la France : c’est concilier l’objectif d’unité européenne et la possibilité de maintenir les ambitions et la cohésion de la nation. Cet ouvrage est enrichi d’une table chronologique sur les politiques françaises de construction européenne.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 02.06.2020
Zum Angebot
Uniformisation Culturelle vs. Diversité des Cul...
5,40 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Seminar paper de l'année 2005 dans le domaine Histoire Europe - autres pays - Nouvelle Histoire, Union européenne, note: 1,7, Istitut d¿Etudes Politiques de Grenoble, cours: Cours spécialisé, 27 sources bibliographiques, langue: Français, résumé: « Outre son importance économique, il [le secteur audiovisuel] joue un rôle social et culturel fondamental : la télévision est la plus important source d'information et de distraction dans les sociétés européennes puisque 98% des foyers sont équipées de téléviseurs et que le citoyen européen moyen regarde la télévision plus de 200 minutes par jours. » Suivant cette citation l e secteur audiovisuel est très important dans la politique culturelle. La télévision est la plus influente des médias parmi les médias audiovisuels . À la suite je considérerai donc les relations et la collaboration dans le domaine du audiovisuel entre la France et l'Allemagne. D'abord j'ébaucherai le développement de la politique culturelle de l'Union européenne, car la politique franco-allemande ne peut pas être analysée sans prendre en compte une perspective européenne. L'étude de la chronique de la politique culturelle soulève quelques questions : Quelle intensions dirigent cette politique ? Quelle relation existe entre l'audiovisuel et les identités en Europe ? Existe-t-il ou veut-on construire une identité commune? Quelles difficultés envisage la politique européenne vis-à-vis l'audiovisuel ? Après avoir travailler sur les questions précédents, je présenterai dans la deuxième Partie la politique audiovisuelle entre la France et l'Allemagne. À la suite c'est la cha îne franco-allemande « Arte » qui est au centre de mes études : sa fondation, son objet, sa programmation et son public. Puisque le côté économique n'a pas d'influence sur l'épanouissement d'une culture spécifique, les aspects financiers seraient laissés à côté. Pour conclure, j'essayerai de répondre aux questions posées au début de mes recherches.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 02.06.2020
Zum Angebot
Les petits États et la construction européenne
64,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Dans l’Europe des Six, dite «la petite Europe», il n’était pas rare de voir présenter les trois petits pays constituant le Benelux comme formant un bloc susceptible de contrebalancer l’influence des trois grands. En d’autres occasions, la coopération entre les États du Benelux – créé avant le Conseil de l’Europe et la CECA – est considérée comme «le laboratoire de l’Europe», selon l’expression de Jean-Charles Snoy. L’histoire et l’actualité de la construction européenne démontrent en effet que les petits pays y ont joué et y jouent encore un rôle important, alors que l’Union compte désormais quinze membres et davantage encore dans un avenir proche. Mais trois petits font-ils un grand? Quel est le poids de ces pays et quelles sont leurs éventuelles limites? Pourquoi des petits pays, en Europe, demeurent-ils en dehors de l’Union, à l’instar de la Suisse? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles la Chaire Glaverbel d’études européennes 2001-2002, clôturée par un important colloque international, a tenté de répondre.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 02.06.2020
Zum Angebot
Faire l'Europe sans défaire la France
79,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Cet ouvrage propose la première synthèse historique sur les politiques françaises de construction européenne. Celle-ci s’appuie tant sur des textes et déclarations d’acteurs de la construction européenne – 100 textes sont reproduits –, que sur la production scientifique des historiens de l’unité européenne. Certains gouvernements et présidents des IVe et Ve Républiques ont su marier, avec bonheur, relance de l’unité et influence de la France en Europe. Si dans les années d’après-guerre, la politique française de construction européenne a été fondée sur la recherche de sécurité pour la France et la marque du rang, mais également un peu sur l’idéal, au temps de Guy Mollet, le général de Gaulle a raté l’occasion d’unir l’Europe occidentale. Deux présidents de la République, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, ont pourtant ouvert des routes nouvelles pour sortir l’Europe de l’enlisement, après le premier élargissement, en s’appuyant sur la coopération franco-allemande. Le premier a inventé le Conseil européen et le second, en collaboration avec Jacques Delors, a mené à bien l’Acte unique puis le Traité de Maastricht. Certes, la référence fédéraliste de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 n’a plus jamais été affichée, mais les dirigeants français ont accepté de nouveaux partages de souveraineté, une fois délimités les domaines de la subsidiarité. Si pour tous, il ne peut exister encore d’État européen centralisé ou fédéral, le développement de la co-souveraineté entre pays de l’Union est souhaité, pourvu que la France y trouve l’occasion de faire partager une philosophie politique fondée sur son histoire et de faire de l’Union un acteur des relations internationales. Faire l’Europe sans défaire la France : c’est concilier l’objectif d’unité européenne et la possibilité de maintenir les ambitions et la cohésion de la nation. Cet ouvrage est enrichi d’une table chronologique sur les politiques françaises de construction européenne.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 02.06.2020
Zum Angebot
Formation et décomposition des États en Europe ...
51,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Ce volume rassemble les contributions présentées par des membres de l’Association internationale d’histoire contemporaine de l’Europe au Congrès mondial des Sciences historiques à Amsterdam en 2010, d’une part sous le thème majeur du Congrès : « La chute des empires » et d’autre part dans le colloque spécifique de l’AIHCE : « La formation et la décomposition des États au 20e siècle ». La première partie traite des origines et des conséquences de la chute des empires ottoman, allemand et italien, aussi bien sur le plan des représentations et de la mémoire historique que des transformations territoriales du continent. Dans la seconde partie, les contributeurs s’intéressent aux limitations de la souveraineté des États dans le processus d’Union européenne, à la problématique de l’État-nation au sein de l’empire austro-hongrois, et aux règlements de paix des deux après-guerres, en abordant notamment les cas polonais, hongrois, tchéco-slovaque et balte, ainsi que la fin de l’URSS. This volume gathers together the contributions made by members of the International Association of Contemporary History of Europe during the 2010 International Congress of Historical Sciences. A major theme of the Congress was «The Fall of Empires» and many of the chapters in the book originate from the special colloquium organized by the IACHE on «The Formation and Disintegration of European States in the 20th century». The first part of the collection deals with the origins and consequences of the falls of the Ottoman, German and Italian empires, focusing on representation and historical memory, as well as analysing the subsequent territorial changes on the continent. In the second part of the book, the contributors examine the limitations of the sovereignty of the states in the European Union, the problem of the nation-state in the Austro-Hungarian empire and the two post-war peace settlements, with particular reference to the Polish, Hungarian, Czech-Slovakian and Baltic cases, and, finally, the end of the Soviet Union.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 02.06.2020
Zum Angebot
Uniformisation Culturelle vs. Diversité des Cul...
3,99 € *
ggf. zzgl. Versand

Seminar paper de l'année 2005 dans le domaine Histoire Europe - autres pays - Nouvelle Histoire, Union européenne, note: 1,7, Istitut d¿Etudes Politiques de Grenoble, cours: Cours spécialisé, 27 sources bibliographiques, langue: Français, résumé: « Outre son importance économique, il [le secteur audiovisuel] joue un rôle social et culturel fondamental : la télévision est la plus important source d'information et de distraction dans les sociétés européennes puisque 98% des foyers sont équipées de téléviseurs et que le citoyen européen moyen regarde la télévision plus de 200 minutes par jours. » Suivant cette citation l e secteur audiovisuel est très important dans la politique culturelle. La télévision est la plus influente des médias parmi les médias audiovisuels . À la suite je considérerai donc les relations et la collaboration dans le domaine du audiovisuel entre la France et l'Allemagne. D'abord j'ébaucherai le développement de la politique culturelle de l'Union européenne, car la politique franco-allemande ne peut pas être analysée sans prendre en compte une perspective européenne. L'étude de la chronique de la politique culturelle soulève quelques questions : Quelle intensions dirigent cette politique ? Quelle relation existe entre l'audiovisuel et les identités en Europe ? Existe-t-il ou veut-on construire une identité commune? Quelles difficultés envisage la politique européenne vis-à-vis l'audiovisuel ? Après avoir travailler sur les questions précédents, je présenterai dans la deuxième Partie la politique audiovisuelle entre la France et l'Allemagne. À la suite c'est la cha îne franco-allemande « Arte » qui est au centre de mes études : sa fondation, son objet, sa programmation et son public. Puisque le côté économique n'a pas d'influence sur l'épanouissement d'une culture spécifique, les aspects financiers seraient laissés à côté. Pour conclure, j'essayerai de répondre aux questions posées au début de mes recherches.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 02.06.2020
Zum Angebot