Angebote zu "Influence" (8 Treffer)

Kategorien

Shops

Relations extérieures et influence normative de...
98,00 € *
ggf. zzgl. Versand
Anbieter: Dodax
Stand: 01.12.2020
Zum Angebot
Aux origines de la diplomatie européenne
91,90 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Ce livre a obtenu le prix Pierre Pflimlin 2013, remis au Parlement européen le 22 mai 2013. La mise en place de la Coopération politique européenne (CPE) dans les années 1970 est, dans le processus de la construction de l’Europe, une étape particulièrement importante vers l’union politique, considérée depuis toujours comme l’objectif final de l’intégration européenne. La CPE se fonde pendant cette période sur les deux rapports Davignon, adoptés en 1970 et en 1973. Concernant le domaine souverain de la politique étrangère et s’appuyant sur un mécanisme intergouvernemental, la CPE se fait donc avec les États membres mais en dehors du cadre communautaire. L’évolution de la CPE entre 1973 et 1980 est fortement marquée au départ par les différences qui existent en matière de politique étrangère entre les Neuf. Les cadres dans lesquels la CPE se met en place exerce également une influence importante sur celle-ci, notamment le processus encore récent de la construction européenne et l’échiquier international dominé par les États-Unis et l’Union soviétique. C’est à partir de ces éléments que la CPE est analysée au temps des Neuf au niveau de son fonctionnement et de sa capacité à faire entendre la voix de l’Europe dans le monde sur différentes questions internationales : CSCE, Proche-Orient, dialogue euro-arabe, Chypre, Afrique du Sud, Iran, Afghanistan.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 01.12.2020
Zum Angebot
Les petits États et la construction européenne
88,90 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Dans l’Europe des Six, dite «la petite Europe», il n’était pas rare de voir présenter les trois petits pays constituant le Benelux comme formant un bloc susceptible de contrebalancer l’influence des trois grands. En d’autres occasions, la coopération entre les États du Benelux – créé avant le Conseil de l’Europe et la CECA – est considérée comme «le laboratoire de l’Europe», selon l’expression de Jean-Charles Snoy. L’histoire et l’actualité de la construction européenne démontrent en effet que les petits pays y ont joué et y jouent encore un rôle important, alors que l’Union compte désormais quinze membres et davantage encore dans un avenir proche. Mais trois petits font-ils un grand? Quel est le poids de ces pays et quelles sont leurs éventuelles limites? Pourquoi des petits pays, en Europe, demeurent-ils en dehors de l’Union, à l’instar de la Suisse? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles la Chaire Glaverbel d’études européennes 2001-2002, clôturée par un important colloque international, a tenté de répondre.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 01.12.2020
Zum Angebot
Faire l'Europe sans défaire la France
108,00 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Cet ouvrage propose la première synthèse historique sur les politiques françaises de construction européenne. Celle-ci s’appuie tant sur des textes et déclarations d’acteurs de la construction européenne – 100 textes sont reproduits –, que sur la production scientifique des historiens de l’unité européenne. Certains gouvernements et présidents des IVe et Ve Républiques ont su marier, avec bonheur, relance de l’unité et influence de la France en Europe. Si dans les années d’après-guerre, la politique française de construction européenne a été fondée sur la recherche de sécurité pour la France et la marque du rang, mais également un peu sur l’idéal, au temps de Guy Mollet, le général de Gaulle a raté l’occasion d’unir l’Europe occidentale. Deux présidents de la République, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, ont pourtant ouvert des routes nouvelles pour sortir l’Europe de l’enlisement, après le premier élargissement, en s’appuyant sur la coopération franco-allemande. Le premier a inventé le Conseil européen et le second, en collaboration avec Jacques Delors, a mené à bien l’Acte unique puis le Traité de Maastricht. Certes, la référence fédéraliste de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 n’a plus jamais été affichée, mais les dirigeants français ont accepté de nouveaux partages de souveraineté, une fois délimités les domaines de la subsidiarité. Si pour tous, il ne peut exister encore d’État européen centralisé ou fédéral, le développement de la co-souveraineté entre pays de l’Union est souhaité, pourvu que la France y trouve l’occasion de faire partager une philosophie politique fondée sur son histoire et de faire de l’Union un acteur des relations internationales. Faire l’Europe sans défaire la France : c’est concilier l’objectif d’unité européenne et la possibilité de maintenir les ambitions et la cohésion de la nation. Cet ouvrage est enrichi d’une table chronologique sur les politiques françaises de construction européenne.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 01.12.2020
Zum Angebot
Aux origines de la diplomatie européenne
67,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Ce livre a obtenu le prix Pierre Pflimlin 2013, remis au Parlement européen le 22 mai 2013. La mise en place de la Coopération politique européenne (CPE) dans les années 1970 est, dans le processus de la construction de l’Europe, une étape particulièrement importante vers l’union politique, considérée depuis toujours comme l’objectif final de l’intégration européenne. La CPE se fonde pendant cette période sur les deux rapports Davignon, adoptés en 1970 et en 1973. Concernant le domaine souverain de la politique étrangère et s’appuyant sur un mécanisme intergouvernemental, la CPE se fait donc avec les États membres mais en dehors du cadre communautaire. L’évolution de la CPE entre 1973 et 1980 est fortement marquée au départ par les différences qui existent en matière de politique étrangère entre les Neuf. Les cadres dans lesquels la CPE se met en place exerce également une influence importante sur celle-ci, notamment le processus encore récent de la construction européenne et l’échiquier international dominé par les États-Unis et l’Union soviétique. C’est à partir de ces éléments que la CPE est analysée au temps des Neuf au niveau de son fonctionnement et de sa capacité à faire entendre la voix de l’Europe dans le monde sur différentes questions internationales : CSCE, Proche-Orient, dialogue euro-arabe, Chypre, Afrique du Sud, Iran, Afghanistan.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 01.12.2020
Zum Angebot
Les petits États et la construction européenne
64,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Dans l’Europe des Six, dite «la petite Europe», il n’était pas rare de voir présenter les trois petits pays constituant le Benelux comme formant un bloc susceptible de contrebalancer l’influence des trois grands. En d’autres occasions, la coopération entre les États du Benelux – créé avant le Conseil de l’Europe et la CECA – est considérée comme «le laboratoire de l’Europe», selon l’expression de Jean-Charles Snoy. L’histoire et l’actualité de la construction européenne démontrent en effet que les petits pays y ont joué et y jouent encore un rôle important, alors que l’Union compte désormais quinze membres et davantage encore dans un avenir proche. Mais trois petits font-ils un grand? Quel est le poids de ces pays et quelles sont leurs éventuelles limites? Pourquoi des petits pays, en Europe, demeurent-ils en dehors de l’Union, à l’instar de la Suisse? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles la Chaire Glaverbel d’études européennes 2001-2002, clôturée par un important colloque international, a tenté de répondre.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 01.12.2020
Zum Angebot
Faire l'Europe sans défaire la France
79,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Cet ouvrage propose la première synthèse historique sur les politiques françaises de construction européenne. Celle-ci s’appuie tant sur des textes et déclarations d’acteurs de la construction européenne – 100 textes sont reproduits –, que sur la production scientifique des historiens de l’unité européenne. Certains gouvernements et présidents des IVe et Ve Républiques ont su marier, avec bonheur, relance de l’unité et influence de la France en Europe. Si dans les années d’après-guerre, la politique française de construction européenne a été fondée sur la recherche de sécurité pour la France et la marque du rang, mais également un peu sur l’idéal, au temps de Guy Mollet, le général de Gaulle a raté l’occasion d’unir l’Europe occidentale. Deux présidents de la République, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, ont pourtant ouvert des routes nouvelles pour sortir l’Europe de l’enlisement, après le premier élargissement, en s’appuyant sur la coopération franco-allemande. Le premier a inventé le Conseil européen et le second, en collaboration avec Jacques Delors, a mené à bien l’Acte unique puis le Traité de Maastricht. Certes, la référence fédéraliste de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 n’a plus jamais été affichée, mais les dirigeants français ont accepté de nouveaux partages de souveraineté, une fois délimités les domaines de la subsidiarité. Si pour tous, il ne peut exister encore d’État européen centralisé ou fédéral, le développement de la co-souveraineté entre pays de l’Union est souhaité, pourvu que la France y trouve l’occasion de faire partager une philosophie politique fondée sur son histoire et de faire de l’Union un acteur des relations internationales. Faire l’Europe sans défaire la France : c’est concilier l’objectif d’unité européenne et la possibilité de maintenir les ambitions et la cohésion de la nation. Cet ouvrage est enrichi d’une table chronologique sur les politiques françaises de construction européenne.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 01.12.2020
Zum Angebot