Angebote zu "Faire" (15 Treffer)

Kategorien

Shops

Cinquante ans de traité de Rome 1957-2007
52,50 € *
ggf. zzgl. Versand

Rédigé par des historiens confirmés des six pays fondateurs de la CEE, le présent ouvrage vise à faire un bilan d'un demi-siècle de construction européenne. Du traité de Rome à celui adopté à Lisbonne à la fin de 2007, les auteurs décrivent non seulement les principales étapes du processus, mais mettent en valeur les enjeux du processus européen. Ils insistent d'abord sur les réaménagements successifs du traité de Rome, passent ensuite en revue les avancées et les difficultés de l'intégration avant de réfléchir à la perspective d'une union politique de l'Europe. Toutes les étapes de la construction communautaire sont replacées dans leur contexte historique. L'ouvrage est de ce fait un apport essentiel à la compréhension des questions européennes. A l'heure où les difficultés s'amoncellent et où le sens de cette construction échappe à beaucoup de contemporains, les auteurs entendent apporter des pierres à un débat qui est loin d'être clos. Au-delà de ses apports indéniables, l'ouvrage est aussi le reflet d'un travail scientifique d'une équipe d'historiens dirigée par Marie-Thérèse Bitsch, Professeur émérite à l'Université R. Schuman de Strasbourg et spécialiste reconnue de l'histoire de la construction de l'Europe. Written by renowned historians from the six founding countries of the EEC, the here presented work aims at taking stock of the unification process which has been going on now for 50 years. Starting out from the Treaties of Rome and also viewing at the treaty signed in Lisbon at the end of 2007, the authors do not only describe the main phases of the process but furthermore emphasize the challenges for the European unification project. At the beginning, they particularly emphasize the restructuring of Europe by way of the Treaties of Rome, to then show progress and difficulties of integration and to finally think about the prospects of a European political union. All phases of the European construction are looked at in their respective historic context. Thus, this work is essential for the understanding of the many European questions. At a time when difficulties become more and more and many contemporaries doubt that the European construction makes sense, the authors intend their work to be a contribution to a still current debate. This scientific work is the result of the joint work of a group of historians under the direction of Marie-Thérèse Bitsch, Professor at the Robert Schuman University in Strasburg and a renowned specialist of the history of European integration. Von namhaften Historikern der sechs Gründungsländer der EWG verfasst, zielt das vorliegende Werk darauf ab, die Bilanz des nunmehr 50 Jahre währenden Einigungsprozesses zu ziehen. Ausgehend von den Römischen Verträgen und den Ende 2007 in Lissabon geschlossenen Vertrag in den Blick nehmend, beschreiben die Autoren nicht nur die Hauptphasen des Prozesses, sondern betonen darüber hinaus die Herausforderungen des europäischen Einigungswerks. Zu Beginn legen sie ein besonderes Gewicht auf die Neuordnung Europas durch die Römischen Verträge, um dann die Fortschritte und Schwierigkeiten der Integration aufzuzeigen und schließlich über die Perspektiven einer politischen Union Europas nachzudenken. Alle Phasen der europäischen Konstruktion werden in ihrem historischen Kontext betrachtet. Dieses Werk ist daher essentiell für das Verständnis der zahlreichen europäischen Fragestellungen. Zu einem Zeitpunkt, an dem die Schwierigkeiten sich häufen und der Sinn der europäischen Konstruktion von vielen Zeitgenossen in Frage gestellt wird, möchten die Verfasser mit diesem Werk ihren Teil zu einer nach wie vor aktuellen Debatte beitragen. Dieses wissenschaftliche Werk entstand als Gemeinschaftsarbeit einer Gruppe von Historikern unter der Leitung von Marie-Thérèse Bitsch, Professorin der Universität Robert Schuman in Straßburg und anerkannter Spezialistin der Geschichte der Europäis

Anbieter: buecher
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
Cinquante ans de traité de Rome 1957-2007
51,00 € *
ggf. zzgl. Versand

Rédigé par des historiens confirmés des six pays fondateurs de la CEE, le présent ouvrage vise à faire un bilan d'un demi-siècle de construction européenne. Du traité de Rome à celui adopté à Lisbonne à la fin de 2007, les auteurs décrivent non seulement les principales étapes du processus, mais mettent en valeur les enjeux du processus européen. Ils insistent d'abord sur les réaménagements successifs du traité de Rome, passent ensuite en revue les avancées et les difficultés de l'intégration avant de réfléchir à la perspective d'une union politique de l'Europe. Toutes les étapes de la construction communautaire sont replacées dans leur contexte historique. L'ouvrage est de ce fait un apport essentiel à la compréhension des questions européennes. A l'heure où les difficultés s'amoncellent et où le sens de cette construction échappe à beaucoup de contemporains, les auteurs entendent apporter des pierres à un débat qui est loin d'être clos. Au-delà de ses apports indéniables, l'ouvrage est aussi le reflet d'un travail scientifique d'une équipe d'historiens dirigée par Marie-Thérèse Bitsch, Professeur émérite à l'Université R. Schuman de Strasbourg et spécialiste reconnue de l'histoire de la construction de l'Europe. Written by renowned historians from the six founding countries of the EEC, the here presented work aims at taking stock of the unification process which has been going on now for 50 years. Starting out from the Treaties of Rome and also viewing at the treaty signed in Lisbon at the end of 2007, the authors do not only describe the main phases of the process but furthermore emphasize the challenges for the European unification project. At the beginning, they particularly emphasize the restructuring of Europe by way of the Treaties of Rome, to then show progress and difficulties of integration and to finally think about the prospects of a European political union. All phases of the European construction are looked at in their respective historic context. Thus, this work is essential for the understanding of the many European questions. At a time when difficulties become more and more and many contemporaries doubt that the European construction makes sense, the authors intend their work to be a contribution to a still current debate. This scientific work is the result of the joint work of a group of historians under the direction of Marie-Thérèse Bitsch, Professor at the Robert Schuman University in Strasburg and a renowned specialist of the history of European integration. Von namhaften Historikern der sechs Gründungsländer der EWG verfasst, zielt das vorliegende Werk darauf ab, die Bilanz des nunmehr 50 Jahre währenden Einigungsprozesses zu ziehen. Ausgehend von den Römischen Verträgen und den Ende 2007 in Lissabon geschlossenen Vertrag in den Blick nehmend, beschreiben die Autoren nicht nur die Hauptphasen des Prozesses, sondern betonen darüber hinaus die Herausforderungen des europäischen Einigungswerks. Zu Beginn legen sie ein besonderes Gewicht auf die Neuordnung Europas durch die Römischen Verträge, um dann die Fortschritte und Schwierigkeiten der Integration aufzuzeigen und schließlich über die Perspektiven einer politischen Union Europas nachzudenken. Alle Phasen der europäischen Konstruktion werden in ihrem historischen Kontext betrachtet. Dieses Werk ist daher essentiell für das Verständnis der zahlreichen europäischen Fragestellungen. Zu einem Zeitpunkt, an dem die Schwierigkeiten sich häufen und der Sinn der europäischen Konstruktion von vielen Zeitgenossen in Frage gestellt wird, möchten die Verfasser mit diesem Werk ihren Teil zu einer nach wie vor aktuellen Debatte beitragen. Dieses wissenschaftliche Werk entstand als Gemeinschaftsarbeit einer Gruppe von Historikern unter der Leitung von Marie-Thérèse Bitsch, Professorin der Universität Robert Schuman in Straßburg und anerkannter Spezialistin der Geschichte der Europäis

Anbieter: buecher
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
Aux origines de la diplomatie européenne
91,90 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Ce livre a obtenu le prix Pierre Pflimlin 2013, remis au Parlement européen le 22 mai 2013. La mise en place de la Coopération politique européenne (CPE) dans les années 1970 est, dans le processus de la construction de l’Europe, une étape particulièrement importante vers l’union politique, considérée depuis toujours comme l’objectif final de l’intégration européenne. La CPE se fonde pendant cette période sur les deux rapports Davignon, adoptés en 1970 et en 1973. Concernant le domaine souverain de la politique étrangère et s’appuyant sur un mécanisme intergouvernemental, la CPE se fait donc avec les États membres mais en dehors du cadre communautaire. L’évolution de la CPE entre 1973 et 1980 est fortement marquée au départ par les différences qui existent en matière de politique étrangère entre les Neuf. Les cadres dans lesquels la CPE se met en place exerce également une influence importante sur celle-ci, notamment le processus encore récent de la construction européenne et l’échiquier international dominé par les États-Unis et l’Union soviétique. C’est à partir de ces éléments que la CPE est analysée au temps des Neuf au niveau de son fonctionnement et de sa capacité à faire entendre la voix de l’Europe dans le monde sur différentes questions internationales : CSCE, Proche-Orient, dialogue euro-arabe, Chypre, Afrique du Sud, Iran, Afghanistan.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
Protection sociale et fédéralisme
67,90 CHF *
ggf. zzgl. Versand

L'Europe est à la croisée des chemins: depuis le passage à l'euro, elle a épuisé les ressources que l'économie de marché lui avait fournies jusqu'alors pour avancer. Peut-elle maintenant aller au-delà d'une union économique et monétaire et devenir une véritable union politique? Est-elle capable d'entraîner l'adhésion de la grande masse des citoyens de ses États membres en se dotant d'un gouvernement véritablement démocratique et reconnu comme tel? Bruno Théret estime qu'une telle Europe politique ne peut advenir que si elle se reconnaît comme fédérale et fondée sur la protection sociale de ses citoyens. Pour le démontrer, il s'appuie sur une comparaison approfondie de la manière dont l'État-providence s'est développé au Canada et aux États-Unis. Il montre ce qui différencie ces deux types historiques de fédération et ce qui rapproche la construction politique canadienne du processus d'union européenne. Il en déduit la nécessité pour l'Europe de faire une large place aux politiques sociales afin que puisse y émerger un ordre de gouvernement supranational doté d'une légitimité démocratique.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
Faire l'Europe sans défaire la France
108,00 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Cet ouvrage propose la première synthèse historique sur les politiques françaises de construction européenne. Celle-ci s’appuie tant sur des textes et déclarations d’acteurs de la construction européenne – 100 textes sont reproduits –, que sur la production scientifique des historiens de l’unité européenne. Certains gouvernements et présidents des IVe et Ve Républiques ont su marier, avec bonheur, relance de l’unité et influence de la France en Europe. Si dans les années d’après-guerre, la politique française de construction européenne a été fondée sur la recherche de sécurité pour la France et la marque du rang, mais également un peu sur l’idéal, au temps de Guy Mollet, le général de Gaulle a raté l’occasion d’unir l’Europe occidentale. Deux présidents de la République, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, ont pourtant ouvert des routes nouvelles pour sortir l’Europe de l’enlisement, après le premier élargissement, en s’appuyant sur la coopération franco-allemande. Le premier a inventé le Conseil européen et le second, en collaboration avec Jacques Delors, a mené à bien l’Acte unique puis le Traité de Maastricht. Certes, la référence fédéraliste de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 n’a plus jamais été affichée, mais les dirigeants français ont accepté de nouveaux partages de souveraineté, une fois délimités les domaines de la subsidiarité. Si pour tous, il ne peut exister encore d’État européen centralisé ou fédéral, le développement de la co-souveraineté entre pays de l’Union est souhaité, pourvu que la France y trouve l’occasion de faire partager une philosophie politique fondée sur son histoire et de faire de l’Union un acteur des relations internationales. Faire l’Europe sans défaire la France : c’est concilier l’objectif d’unité européenne et la possibilité de maintenir les ambitions et la cohésion de la nation. Cet ouvrage est enrichi d’une table chronologique sur les politiques françaises de construction européenne.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
L'identité à la croisée des États et de l'Europe
110,00 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Identité nationale, identité constitutionnelle, identité des États sont autant de termes qui suscitent débats au sein des institutions européennes et nationales, entre juridictions constitutionnelles et européennes et, par voie de conséquence, au sein de la doctrine française autant qu'étrangère. Que signifient-ils véritablement ? Les notions d'identité nationale et d'identité européenne se recoupent-elles ? À qui revient-il d'en déterminer le sens et la portée ? Quelle place et quelle signification a ce débat au sein des deux Europe elles-mêmes en quête d'identité ? Les États sont-ils eux-mêmes d'accord entre eux sur les éléments constitutifs de leur identité, qu'elle soit nationale ou constitutionnelle, et sur ce qu'est ou devrait être l'identité européenne ? Autant de questions qui méritaient d'être débattues afin de clarifier le sens donné à des termes auxquels il est de plus en plus fait référence dans les textes fondateurs et dans les jurisprudences européennes comme nationales. L'étude de la façon dont l'argument de l'identité est utilisé, dans la pratique, par les États autant que par l'Union européenne ou par la Cour européenne des droits de l'Homme ainsi que celle des conséquences du recours à cette notion est cruciale dans la période de crise que traversent l'Europe et l'idée même de construction européenne. Quel poids peut et doit avoir la revendication identitaire dans une union fragile qui peine à franchir le cap d'une union politique ? Dans quelle mesure ces précautions identitaires ne risquent-elles pas de la fragiliser davantage ? L'objectif de cet ouvrage est de faire part de réflexions autour de ces notions au-delà du seul cadre national et du cloisonnement des disciplines.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
Politiques de l'Union européenne
150,00 CHF *
ggf. zzgl. Versand

À une époque où parler d'Europe se résume à pointer du doigt ce qui ne fonctionne pas ou ce qui n'existe pas, il est important de montrer que la construction européenne n'est pas un vain mot, même si elle prend du temps. C'est l'ambition de cet ouvrage de montrer de manière synthétique les principales réalisations des politiques européennes. On s'apercevra que le travail réalisé est considérable, tant en matière monétaire, commerciale, de concurrence qu'en matière de transports ou d'agriculture, mais également de protection des consommateurs ou de protection de l'environnement. Il l'est d'autant plus que, dans une partie préliminaire, on aura constaté que les États membres ont limité les capacités financières de l'Union, alors que comme chacun sait l'argent est le nerf des politiques. Certes, tout n'est pas parfait ni complètement achevé. Précisément, l'ouvrage s'efforce de mettre en perspective les réalisations pour replacer chaque politique dans son histoire et dégager les futurs tendances et défis. De surcroît, l'exposé de l'état des réalisations passe par un examen des textes mais également par celui des nuances apportées par la jurisprudence. Enfin, au-delà du caractère très fourni du matériau scientifique qui accompagne les développements, des graphiques ou des définitions permettent de rendre plus clair ce qui peut apparaître complexe. Au total, tout honnête homme désireux de se faire une idée exacte de comment fonctionne cette Union européenne dont il entend parler un peu partout pourra trouver dans cet ouvrage les éléments nécessaires à la formation de sa propre opinion. Il s'adresse aux praticiens spécialisés en droit de l'Union européenne (avocats, notaires, magistrats...) ainsi qu'aux universitaires et à toute personne intéressée par le sujet.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
L'effet relatif du contrat. Stipulation pour au...
19,90 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Thèse de Master de l'année 2013 dans le domaine Droit - Autres systèmes juridiques, Comparaison de droits, note: 14, Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (Lehrstuhl für Deutsches, Europäisches und Internationales Privat- und Wirtschaftsrecht), cours: Seminaire de droit comparé franco-allemand, langue: Français, résumé: « Le marché unique demeure plus que jamais la pierre angulaire de l'intégration européenne et de la croissance durable [...] Au cours de notre histoire nous avons réussi à surmonter tant de divisions, aujourd'hui ne nous trompons pas, il n'existe qu'une seule Union européenne, un seul marché unique. C'est pourquoi il faut renforcer les mécanismes d'intégrité du marché unique et de notre Union » . Un tel mécanisme abordé par le Président de la Commission Européenne, José Manuel Durão BARROSO, se trouve dans la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif à un droit commun européen de la vente (document « COM (2011) 635 final ») . Cette proposition reconnaît que « les divergences entre les droits des contrats [...] ont pour effet de restreindre la concurrence sur le marché intérieur» ; c'est pourquoi faciliter le développement du commerce transfrontalier grâce à une harmonisation du droit contractuel est « l'objectif général » du projet . Ainsi, le droit joue encore et toujours le rôle central pour parvenir à la vision d'une Europe unifiée, en passant avant tout par le marché unique. Le DCEV incorpore une pluralité de concepts juridiques. La présente étude a pour but de mettre l'accent sur la question de l'effet relatif du contrat. Seront donc ici évoqués deux mécanismes dérogatoires à ce principe, à savoir la stipulation pour autrui (Vertrag zugunsten Dritter) et la liquidation de dommages d'un tiers (Drittschadensliquidation). Le but de la présente étude est de faire une analyse comparative entre le droit français, le droit allemand et le DCEV: Il s'agira, dans un premier temps, d'apprécier le contenu du nouvel article 78 DCEV en le comparant aux stipulations pour autrui des droits nationaux. Cette limite au principe de l'effet relatif est à l'origine de la volonté des parties et fait l'objet d'une codification dans chaque ordre juridique dont les différentes spécificités seront confrontées (PARTIE I). Dans un second temps, il conviendra d'aborder le domaine de réparation de dommages d'un tiers. À défaut d'une disposition au niveau européen, recourir aux droits nationaux est indispensable. On y retrouvera alors une différence conceptuelle dont les solutions sont fortement marquées par la jurisprudence (PARTIE II).

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot
Aux origines de la diplomatie européenne
67,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Ce livre a obtenu le prix Pierre Pflimlin 2013, remis au Parlement européen le 22 mai 2013. La mise en place de la Coopération politique européenne (CPE) dans les années 1970 est, dans le processus de la construction de l’Europe, une étape particulièrement importante vers l’union politique, considérée depuis toujours comme l’objectif final de l’intégration européenne. La CPE se fonde pendant cette période sur les deux rapports Davignon, adoptés en 1970 et en 1973. Concernant le domaine souverain de la politique étrangère et s’appuyant sur un mécanisme intergouvernemental, la CPE se fait donc avec les États membres mais en dehors du cadre communautaire. L’évolution de la CPE entre 1973 et 1980 est fortement marquée au départ par les différences qui existent en matière de politique étrangère entre les Neuf. Les cadres dans lesquels la CPE se met en place exerce également une influence importante sur celle-ci, notamment le processus encore récent de la construction européenne et l’échiquier international dominé par les États-Unis et l’Union soviétique. C’est à partir de ces éléments que la CPE est analysée au temps des Neuf au niveau de son fonctionnement et de sa capacité à faire entendre la voix de l’Europe dans le monde sur différentes questions internationales : CSCE, Proche-Orient, dialogue euro-arabe, Chypre, Afrique du Sud, Iran, Afghanistan.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 06.07.2020
Zum Angebot