Angebote zu "Développement" (10 Treffer)

Kategorien

Shops

Faire l'Europe sans défaire la France
108,00 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Cet ouvrage propose la première synthèse historique sur les politiques françaises de construction européenne. Celle-ci s’appuie tant sur des textes et déclarations d’acteurs de la construction européenne – 100 textes sont reproduits –, que sur la production scientifique des historiens de l’unité européenne. Certains gouvernements et présidents des IVe et Ve Républiques ont su marier, avec bonheur, relance de l’unité et influence de la France en Europe. Si dans les années d’après-guerre, la politique française de construction européenne a été fondée sur la recherche de sécurité pour la France et la marque du rang, mais également un peu sur l’idéal, au temps de Guy Mollet, le général de Gaulle a raté l’occasion d’unir l’Europe occidentale. Deux présidents de la République, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, ont pourtant ouvert des routes nouvelles pour sortir l’Europe de l’enlisement, après le premier élargissement, en s’appuyant sur la coopération franco-allemande. Le premier a inventé le Conseil européen et le second, en collaboration avec Jacques Delors, a mené à bien l’Acte unique puis le Traité de Maastricht. Certes, la référence fédéraliste de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 n’a plus jamais été affichée, mais les dirigeants français ont accepté de nouveaux partages de souveraineté, une fois délimités les domaines de la subsidiarité. Si pour tous, il ne peut exister encore d’État européen centralisé ou fédéral, le développement de la co-souveraineté entre pays de l’Union est souhaité, pourvu que la France y trouve l’occasion de faire partager une philosophie politique fondée sur son histoire et de faire de l’Union un acteur des relations internationales. Faire l’Europe sans défaire la France : c’est concilier l’objectif d’unité européenne et la possibilité de maintenir les ambitions et la cohésion de la nation. Cet ouvrage est enrichi d’une table chronologique sur les politiques françaises de construction européenne.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
L'aide des institutions financieres internation...
160,00 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Bien avant la chute du communisme, l'Union soviétique connaissait de graves problèmes économiques. Après l'éclatement de son empire en 1991, la Russie hérita de la gestion de l'ex-Union sur tous les plans - y compris sur le plan international. Après plusieurs années de boycottage des institutions financières internationales par l'ex-Union, la Russie commença progressivement à les adhérer pour bénéficier de leur concours. Ainsi, les sommes allouées à la Russie ont été considérables, ce qui explique l'importance de leurs effets. Si le but de mon étude est de m'interroger sur l'efficacité/inefficacité de l'aide ainsi que sur les relations entre les pays riches et les pays pauvres, j'ai cependant choisi comme cadre d'analyse exclusif les aides à la Russie de trois institutions financières internationales : Fonds monétaire international, Banque mondiale et Banque européenne pour la reconstruction et le développement, de l'ouverture de ses frontières avec l'Occident en 1991 en passant par la crise financière d'août 1998, à la relance de son économie au début des années 2000. L'aide à la Russie a été partiellement efficace. Il serait utile de transposer cette étude vers d'autres choix.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
Uniformisation Culturelle vs. Diversité des Cul...
5,40 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Seminar paper de l'année 2005 dans le domaine Histoire Europe - autres pays - Nouvelle Histoire, Union européenne, note: 1,7, Istitut d¿Etudes Politiques de Grenoble, cours: Cours spécialisé, 27 sources bibliographiques, langue: Français, résumé: « Outre son importance économique, il [le secteur audiovisuel] joue un rôle social et culturel fondamental : la télévision est la plus important source d'information et de distraction dans les sociétés européennes puisque 98% des foyers sont équipées de téléviseurs et que le citoyen européen moyen regarde la télévision plus de 200 minutes par jours. » Suivant cette citation l e secteur audiovisuel est très important dans la politique culturelle. La télévision est la plus influente des médias parmi les médias audiovisuels . À la suite je considérerai donc les relations et la collaboration dans le domaine du audiovisuel entre la France et l'Allemagne. D'abord j'ébaucherai le développement de la politique culturelle de l'Union européenne, car la politique franco-allemande ne peut pas être analysée sans prendre en compte une perspective européenne. L'étude de la chronique de la politique culturelle soulève quelques questions : Quelle intensions dirigent cette politique ? Quelle relation existe entre l'audiovisuel et les identités en Europe ? Existe-t-il ou veut-on construire une identité commune? Quelles difficultés envisage la politique européenne vis-à-vis l'audiovisuel ? Après avoir travailler sur les questions précédents, je présenterai dans la deuxième Partie la politique audiovisuelle entre la France et l'Allemagne. À la suite c'est la cha îne franco-allemande « Arte » qui est au centre de mes études : sa fondation, son objet, sa programmation et son public. Puisque le côté économique n'a pas d'influence sur l'épanouissement d'une culture spécifique, les aspects financiers seraient laissés à côté. Pour conclure, j'essayerai de répondre aux questions posées au début de mes recherches.

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
L'effet relatif du contrat. Stipulation pour au...
19,90 CHF *
ggf. zzgl. Versand

Thèse de Master de l'année 2013 dans le domaine Droit - Autres systèmes juridiques, Comparaison de droits, note: 14, Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (Lehrstuhl für Deutsches, Europäisches und Internationales Privat- und Wirtschaftsrecht), cours: Seminaire de droit comparé franco-allemand, langue: Français, résumé: « Le marché unique demeure plus que jamais la pierre angulaire de l'intégration européenne et de la croissance durable [...] Au cours de notre histoire nous avons réussi à surmonter tant de divisions, aujourd'hui ne nous trompons pas, il n'existe qu'une seule Union européenne, un seul marché unique. C'est pourquoi il faut renforcer les mécanismes d'intégrité du marché unique et de notre Union » . Un tel mécanisme abordé par le Président de la Commission Européenne, José Manuel Durão BARROSO, se trouve dans la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif à un droit commun européen de la vente (document « COM (2011) 635 final ») . Cette proposition reconnaît que « les divergences entre les droits des contrats [...] ont pour effet de restreindre la concurrence sur le marché intérieur» ; c'est pourquoi faciliter le développement du commerce transfrontalier grâce à une harmonisation du droit contractuel est « l'objectif général » du projet . Ainsi, le droit joue encore et toujours le rôle central pour parvenir à la vision d'une Europe unifiée, en passant avant tout par le marché unique. Le DCEV incorpore une pluralité de concepts juridiques. La présente étude a pour but de mettre l'accent sur la question de l'effet relatif du contrat. Seront donc ici évoqués deux mécanismes dérogatoires à ce principe, à savoir la stipulation pour autrui (Vertrag zugunsten Dritter) et la liquidation de dommages d'un tiers (Drittschadensliquidation). Le but de la présente étude est de faire une analyse comparative entre le droit français, le droit allemand et le DCEV: Il s'agira, dans un premier temps, d'apprécier le contenu du nouvel article 78 DCEV en le comparant aux stipulations pour autrui des droits nationaux. Cette limite au principe de l'effet relatif est à l'origine de la volonté des parties et fait l'objet d'une codification dans chaque ordre juridique dont les différentes spécificités seront confrontées (PARTIE I). Dans un second temps, il conviendra d'aborder le domaine de réparation de dommages d'un tiers. À défaut d'une disposition au niveau européen, recourir aux droits nationaux est indispensable. On y retrouvera alors une différence conceptuelle dont les solutions sont fortement marquées par la jurisprudence (PARTIE II).

Anbieter: Orell Fuessli CH
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
L'aide des institutions financieres internation...
86,99 € *
ggf. zzgl. Versand

Bien avant la chute du communisme, l'Union soviétique connaissait de graves problèmes économiques. Après l'éclatement de son empire en 1991, la Russie hérita de la gestion de l'ex-Union sur tous les plans - y compris sur le plan international. Après plusieurs années de boycottage des institutions financières internationales par l'ex-Union, la Russie commença progressivement à les adhérer pour bénéficier de leur concours. Ainsi, les sommes allouées à la Russie ont été considérables, ce qui explique l'importance de leurs effets. Si le but de mon étude est de m'interroger sur l'efficacité/inefficacité de l'aide ainsi que sur les relations entre les pays riches et les pays pauvres, j'ai cependant choisi comme cadre d'analyse exclusif les aides à la Russie de trois institutions financières internationales : Fonds monétaire international, Banque mondiale et Banque européenne pour la reconstruction et le développement, de l'ouverture de ses frontières avec l'Occident en 1991 en passant par la crise financière d'août 1998, à la relance de son économie au début des années 2000. L'aide à la Russie a été partiellement efficace. Il serait utile de transposer cette étude vers d'autres choix.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
Faire l'Europe sans défaire la France
79,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Cet ouvrage propose la première synthèse historique sur les politiques françaises de construction européenne. Celle-ci s’appuie tant sur des textes et déclarations d’acteurs de la construction européenne – 100 textes sont reproduits –, que sur la production scientifique des historiens de l’unité européenne. Certains gouvernements et présidents des IVe et Ve Républiques ont su marier, avec bonheur, relance de l’unité et influence de la France en Europe. Si dans les années d’après-guerre, la politique française de construction européenne a été fondée sur la recherche de sécurité pour la France et la marque du rang, mais également un peu sur l’idéal, au temps de Guy Mollet, le général de Gaulle a raté l’occasion d’unir l’Europe occidentale. Deux présidents de la République, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, ont pourtant ouvert des routes nouvelles pour sortir l’Europe de l’enlisement, après le premier élargissement, en s’appuyant sur la coopération franco-allemande. Le premier a inventé le Conseil européen et le second, en collaboration avec Jacques Delors, a mené à bien l’Acte unique puis le Traité de Maastricht. Certes, la référence fédéraliste de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 n’a plus jamais été affichée, mais les dirigeants français ont accepté de nouveaux partages de souveraineté, une fois délimités les domaines de la subsidiarité. Si pour tous, il ne peut exister encore d’État européen centralisé ou fédéral, le développement de la co-souveraineté entre pays de l’Union est souhaité, pourvu que la France y trouve l’occasion de faire partager une philosophie politique fondée sur son histoire et de faire de l’Union un acteur des relations internationales. Faire l’Europe sans défaire la France : c’est concilier l’objectif d’unité européenne et la possibilité de maintenir les ambitions et la cohésion de la nation. Cet ouvrage est enrichi d’une table chronologique sur les politiques françaises de construction européenne.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
L'Europe et l'Asie
52,95 € *
ggf. zzgl. Versand

Ensembles historiques et culturels fondamentalement différents, l’Asie et l’Europe se sont perçues – et se perçoivent encore? – à travers des prismes déformants. Depuis la fin des années 1950, certaines économies asiatiques ont connu un remarquable développement impliquant la recherche de marchés extérieurs parmi lesquels l’Europe occupe une place de choix. Mais la nature même du développement économique en Asie pose la question de savoir si, demain, l’Union européenne s’érigera en forteresse tentant de résister aux avancées asiatiques ou si, au contraire, elle cherchera à établir un véritable partenariat, notamment avec l’Inde et la Chine. Au delà des questions de nature économique, celles relevant de l’analyse politique ne doivent-elles pas être posées? Les rapports entre l’Union et les membres de l’ASEAN inclineraient à répondre positivement. Ils invitent à la prospective, à l’exemple de l’évolution des relations euro-japonaises depuis le début des années 1990. Celle-ci paraît en effet démontrer qu’une meilleure connaissance des caractères structurels et culturels du lien Europe-Asie inscrits dans la durée, constitue, notamment, un facteur déterminant du développement des relations économiques.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
Uniformisation Culturelle vs. Diversité des Cul...
3,99 € *
ggf. zzgl. Versand

Seminar paper de l'année 2005 dans le domaine Histoire Europe - autres pays - Nouvelle Histoire, Union européenne, note: 1,7, Istitut d¿Etudes Politiques de Grenoble, cours: Cours spécialisé, 27 sources bibliographiques, langue: Français, résumé: « Outre son importance économique, il [le secteur audiovisuel] joue un rôle social et culturel fondamental : la télévision est la plus important source d'information et de distraction dans les sociétés européennes puisque 98% des foyers sont équipées de téléviseurs et que le citoyen européen moyen regarde la télévision plus de 200 minutes par jours. » Suivant cette citation l e secteur audiovisuel est très important dans la politique culturelle. La télévision est la plus influente des médias parmi les médias audiovisuels . À la suite je considérerai donc les relations et la collaboration dans le domaine du audiovisuel entre la France et l'Allemagne. D'abord j'ébaucherai le développement de la politique culturelle de l'Union européenne, car la politique franco-allemande ne peut pas être analysée sans prendre en compte une perspective européenne. L'étude de la chronique de la politique culturelle soulève quelques questions : Quelle intensions dirigent cette politique ? Quelle relation existe entre l'audiovisuel et les identités en Europe ? Existe-t-il ou veut-on construire une identité commune? Quelles difficultés envisage la politique européenne vis-à-vis l'audiovisuel ? Après avoir travailler sur les questions précédents, je présenterai dans la deuxième Partie la politique audiovisuelle entre la France et l'Allemagne. À la suite c'est la cha îne franco-allemande « Arte » qui est au centre de mes études : sa fondation, son objet, sa programmation et son public. Puisque le côté économique n'a pas d'influence sur l'épanouissement d'une culture spécifique, les aspects financiers seraient laissés à côté. Pour conclure, j'essayerai de répondre aux questions posées au début de mes recherches.

Anbieter: Thalia AT
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot
L'effet relatif du contrat. Stipulation pour au...
15,99 € *
ggf. zzgl. Versand

Thèse de Master de l'année 2013 dans le domaine Droit - Autres systèmes juridiques, Comparaison de droits, note: 14, Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (Lehrstuhl für Deutsches, Europäisches und Internationales Privat- und Wirtschaftsrecht), cours: Seminaire de droit comparé franco-allemand, langue: Français, résumé: « Le marché unique demeure plus que jamais la pierre angulaire de l'intégration européenne et de la croissance durable [...] Au cours de notre histoire nous avons réussi à surmonter tant de divisions, aujourd'hui ne nous trompons pas, il n'existe qu'une seule Union européenne, un seul marché unique. C'est pourquoi il faut renforcer les mécanismes d'intégrité du marché unique et de notre Union » . Un tel mécanisme abordé par le Président de la Commission Européenne, José Manuel Durão BARROSO, se trouve dans la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil relatif à un droit commun européen de la vente (document « COM (2011) 635 final ») . Cette proposition reconnaît que « les divergences entre les droits des contrats [...] ont pour effet de restreindre la concurrence sur le marché intérieur» ; c'est pourquoi faciliter le développement du commerce transfrontalier grâce à une harmonisation du droit contractuel est « l'objectif général » du projet . Ainsi, le droit joue encore et toujours le rôle central pour parvenir à la vision d'une Europe unifiée, en passant avant tout par le marché unique. Le DCEV incorpore une pluralité de concepts juridiques. La présente étude a pour but de mettre l'accent sur la question de l'effet relatif du contrat. Seront donc ici évoqués deux mécanismes dérogatoires à ce principe, à savoir la stipulation pour autrui (Vertrag zugunsten Dritter) et la liquidation de dommages d'un tiers (Drittschadensliquidation). Le but de la présente étude est de faire une analyse comparative entre le droit français, le droit allemand et le DCEV: Il s'agira, dans un premier temps, d'apprécier le contenu du nouvel article 78 DCEV en le comparant aux stipulations pour autrui des droits nationaux. Cette limite au principe de l'effet relatif est à l'origine de la volonté des parties et fait l'objet d'une codification dans chaque ordre juridique dont les différentes spécificités seront confrontées (PARTIE I). Dans un second temps, il conviendra d'aborder le domaine de réparation de dommages d'un tiers. À défaut d'une disposition au niveau européen, recourir aux droits nationaux est indispensable. On y retrouvera alors une différence conceptuelle dont les solutions sont fortement marquées par la jurisprudence (PARTIE II).

Anbieter: Thalia AT
Stand: 25.02.2020
Zum Angebot